La tête dans le cep

Nous voilà parti pour le Beaujolais, c'est le temps des vendanges.

C'est à Juliénas, au domaine David-Beaupère que nous passerons la semaine.

Pas de surprise, le somptueux domaine nous est déjà familier depuis quelques années. Pour autant nous sommes toujours aussi heureux de fouler les routes quadrillées de vignes de cette belle région, et d'y retrouver nos amis le temps d'une semaine bien dense.

Clément est l’aîné des cinq enfants de la famille David-Beaupère, et c'est lui qui a reprit le domaine.

Il est le seul parmi les milliers d'hectares environnants, à faire du vin BIO. Et quel vin excellent!

Le domaine est aussi répertorié dans la liste des gîtes de France. Le bâtiment construit au XIX ème siècle peut accueillir jusqu'à dix personnes. Chaque espace est aménagé avec goût, chaleureux et accueillant. Certaines chambres sont équipées de mobiliers d'architecte des années 1920. La maîtresse de maison, Claire Beaupère-David, est artiste peintre. Dans son atelier, elle anime des stages autour de différents domaines artistiques. J'ai été littéralement séduite par l'univers doux et féminin de ses peintures.

https://www.domainedavidbeaupere.fr/

Cette année l'équipe de vendangeurs n'est pas des moindres. Nous sommes une douzaine, de tous les âges et de tous les horizons. Notre point commun : il semblerait que nous ayons tous "pété un câble".

En ré-orientation professionnelle, en break d'études ou ayant déjà tout plaqué, nous sommes là pour couper du raisin et surtout pour passer du bon temps en équipe.

A "ptit coup de pif" et "la tête dans le cep", nous souffrons (pour les moins avertis d'entre nous) d'affreuses douleurs musculaires durant les trois premiers jours. Il faut dire que ça y va bon train dans les rangs ; le troisième jour nous battions le record du domaine avec 5 tonnes de raisin coupé dans la journée !

La Revole c'est le nom de la soirée de célébration de la fin des vendanges.

L'équipe s'y met à cœur joie pour boire une quantité de Magnum du domaine, chanter des chants bourguignons à tue-tête en tapant dans les mains, et finir en beauté avec une Pena : une coutume qui nous vient du Pays Basque, idéale pendant les soirées bien arrosées, et qui consiste à slamer chacun son tour sur une chenille de gens en délire... indescriptible, un grand moment.

Au petit matin, alors que certains n'avaient pas dormi, nombreux d'entre nous avaient déjà rejoint la gare ou étaient parti en auto-stop. Sans avoir pu tous se dire au revoir, on se dit déjà qu'on se retrouvera peut-être l'année prochaine, ou plus loin vers le sud pour d'autres travaux de saisonniers.

#vendanges #Beaujolais #Juliénas #saisonnier #lapena #vinbio #domaineDavidBeaupère #Gitedefrance

Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.

© 2016 The Amazing Marmottes. Créé avec Wix.com