De plages en cales

Espagne, plage de Creixell, Costa Brava, le 7 octobre. Je me lève vers 9h comme chaque matin et m'habille pour sortir faire un footing pied nu le long de la mer. Jérôme est sorti depuis plusieurs heures déjà, comme chaque matin il doit faire du "beep-beep" (détecteur de métal) sur le bout de plage naturiste, celui que l'on a repéré hier soir où le tracteur à déchets ne passe pas. Espoir de dénicher quelques pièces. Au moment où je met les clefs dans ma poche et m'apprête à sortir, j'entends "coucou c'est moi !" Exactement comme le jour précédent, au moment où je suis prête à sortir, Jérôme est prêt à rentrer. Décalage du matin. Ré-ajustage et décision sur l'itinéraire de la journée.

Nous sommes à L'Hospitalet De L'Infant. La jeune femme de l'office de tourisme est charmante et nous renseigne super bien. On se réjouit d'aller se faire dorer la peau comme deux lézards sur la plage naturiste de Playa Del Torn. Arrêt au bistrot du coin pour recharger le téléphone, padrones frit au gros sel, patatas bravas à la mayonnaise, et match de foot Espagne-Brésil.

Addiction au beep-beep. Si on trouve 1€ par jour pendant 1 an, ça nous paie l'assurance du camion. Avec une moyenne de 2 à 3 heures de détection par jour, pour des cagnottes allant de 10 centimes à 15 euros, il est difficile de s'arrêter avant d’espérer dénicher un bijou en or ou tout autre trésor.

Le matin, Jérôme se lève avant le soleil pour le photographier. Le soir il photographie la lune, énorme, rose, qui se lève sur la mer. Photos cartes postales.

Delta de L'Ebre, après avoir roulé à travers d'infinies rizières, nous arrivons sur un parking en bout de route. Il est 20:30, sans avoir eu le temps de les voir venir on se fait attaquer par les moustiques. C'est digne d'un film de Hitchcock. À la nuit tombée, un vent se lève et les monstres arrivent par centaine. À peine le temps de sortir explorer le coin, et nous courons nous abriter dans le camion en claquant les portes. Dehors, les pêcheurs ont des combinaisons intégrales comme pour les abeilles. Certains d'entre eux se défendent à grand coup de raquette électrifiée. Dans le camion, les coups de torchons volent de plus belle. Ces moustiques sont plus carnassier que jamais! Demain matin le delta devrait avoir retrouvé son calme, on espère voir les flamants roses au lever du soleil.

Nous faisons la rencontre de Alf. C'est un bus rouge Mercedes de 1979, un cousin de Patapouf. Il vient d'Allemagne et il est sur cette plage à moustiques depuis deux semaines. Stefan, son chauffeur, est un hippie de 29 ans opticien de formation et passionné de son métier. Jérôme nous cuisine un carry de z'oeuf (plat créole). Stefan aimerait aménager son bus en cabinet d'opticien ambulant et sillonner les routes où les gens auraient besoin de ses services. Nous passons de bons moments.

Sur les plages nous faisons des châteaux de sable de compète, et nous ramassons des os de sèches avec lesquels nous faisons des bijoux en fonte.

Plage de Torresnostra. Le long de la côte, difficile de trouver un endroit préservé, que la main de l'homme et son esprit malade n'ai pas saccagé. Nous découvrons des villes mortes, aux immeubles immondes et aux volets fermés. Des boulevards déserts de constructions inachevées, des lampadaires gigantesques plantés tous les 20 mètres le long de larges trottoirs inutiles. Sous de faux airs de lieux riches et entretenus, où tout le budget a été mit dans un office de tourisme moderne et sans wifi , ça pu l’attrape touriste, la publicité ratée. Allons-nous un jour quitter ces lieux aménagés pour les touristes, ou les côtes sont-elles toutes à telle point abîmées?

Plage de Torre La Sal, quelques kilomètres plus loin. Encore beaucoup de touristes badauds sortis du camping d'à côté aux allures de Disneyland. Mais ici, une rue de petites maisons habitées face à la mer, des pêcheurs, des jardins de cactus et de bougainvilliers. Si c'est un avant-goût des maisons et ruelles du sud de l'Espagne, ça donne envie d'y descendre. Le paysage et l'ambiance sabotés par le tourisme de masse. J'imagine la vie de ces gens avant que les infrastructures ne viennent envahir leur quotidien...

#Costabrava #livinginavan #bustravel #camionaménagé #plagenaturisteespagne #metaldetector #couchersdesoleil #photographiescartespostales #pleineluneespagne #deltadelEbre #flamantsroses #flamingos #chateaudesable #fonteàlosdesèche #torrenostra

Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.

© 2016 The Amazing Marmottes. Créé avec Wix.com