Sur les traces du lynx ibérique


À quelques kilomètres après Tarifa, nous sommes le 26 janvier et nous faisons une halte à Bolonia. Petit village aux prairies bien vertes nourries par le climat océanique ; troupeaux de vaches et chevaux sauvages.

Sur la grande plage, au milieu des pêcheurs, il y a des vieilles barques naufragées avec des écritures arabes. Ça fait froid dans le dos. Au bout de la plage, les dunes s'élèvent si haut qu'elles ont recouvert la forêt de pins. Le spectacle est grandiose.

La tempête arrive. Nous ne voulons pas passer une nuit de plus dans les rafales de vent et de sable, et la météo nous amène à Séville, où nous resterons quatre jours, stationné sur un parking à l'entrée de la ville. Chaque jour deux hommes habillés en pantalon rouge et pull bleu plus ou moins les mêmes, s'improvisent gardiens et taxent chaque voiture qui entre de 0.60 centimes, en essayant de faire garer ces gens en lignes bien serrées. Nous assistons chaque matin au spectacle, et regrettons de ne pas avoir fait un Timelaps de la situation. Nous avons adoré Séville. À pieds ou à vélo, nous nous perdons dans les ruelles et à chaque détour découvrons un autre bâtiment historique somptueux. Délicieuses tapas aux aubergines frites dans le quartier de Santa Cruz, et meilleures pizzas que nous ayons mangé depuis ces deux dernières années au restaurant La Piemontesa - La Casa Del Tesorero.

Le dernier soir, il est minuit et nous nous faisons enfermer dans le parc que nous traversons pour rejoindre le camion. Le lendemain matin le camion est en panne de batterie. Il est temps de quitter la ville.

Prochaine étape, le parc naturel de Doñana et sa superficie de 542 km2, l'un des plus grand site naturel protégé d'Europe. Deux espèces menacées y vivent, le lynx Pardelle et l'aigle ibérique.

Dimanche 11 février, voilà une semaine que nous sommes sur les traces du lynx ibérique. Espèce protégée, il ne reste que 400 individus en Espagne dont 70 à Doñana , autant dire qu'il sera difficile de le rencontrer. Surtout que cette zone est entièrement grillagée et interdite au public! À moins d'embarquer dans un de ces bus touristique pour une visite à pleine allure, il est impossible de s'y promener à pied. Cherchez l'erreur! Pour un coût de quelques millions d'euros, des sentiers pédestres en bois sont aménagés pour le tourisme sur quelques kilomètres aux abords du parc. Nous démoralisons, comment se retrouver privé en tant qu'être humain de fouler cette belle nature à pied et armé d'un seul appareil photo, alors que seuls des véhicules à moteurs y sont autorisés?

À notre grande joie nous apprenons aujourd'hui que la plupart des lynx ici se trouvent en dehors du parc. L'espoir renaît. Nous sommes au centre ornithologique de El Rocio, une petite ville sans bitume. Ici c'est le far-west, les rues sont en sable et les locaux des cow-boys à cheval. C'est aussi le plus grand lieu de pèlerinage d'Espagne depuis que la Vierge y ait été aperçu au XVI ème siècle. Chaque année à Pentecôte s'y retrouvent des centaines de milliers de pèlerins.

Ce matin nous souhaitions bonne route à nos amis.

Yohann a 29 ans et vient du canton de Vaud en Suisse, il a tout plaqué pour partir avec son matériel photo à la rencontre d'animaux sauvages avec son projet www.en-terre-sauvage.com, né de sa rencontre avec les Lausannois de Six En Route. Il vient lui aussi dans l'espoir de croiser le lynx. Partage de la passion pour la photo, fondue Suisse et bouteille de Fendant autour de notre table.

Le lendemain matin garé prêt de nous un véhicule immatriculé 974... Nathalie et Bertrand sont un couple qui donne envie d'avoir 20 ans de plus. Ils vivent un entracte de leur vie dans un petit fourgon aménagé avec amour, un nid douillet fait de morceaux de palettes, pour rejoindre les chaleurs du Maroc avant de se lancer vers de nouveaux horizons. Ils ont vécu de nombreuses années à L’Île de La Réunion qu'ils portent clairement dans leur cœur, à Mayotte, et sept ans sur un bateau qu'ils ont entièrement fait eux-mêmes dans la brousse à Madagascar. Bertrand est passionné de livres tandis que Nathalie tisse des objets en paille. Nous passons des heures à voyager au son de leurs récits, et espérons bien les revoir un jour, car comme nous le constatons, le hasard fait si bien les choses.

#bolonia #dunes #seville #donana #parcnaturel #lynxibérique #elrocio #pèlerinage #enterresauvage #sixenroute

Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.

© 2016 The Amazing Marmottes. Créé avec Wix.com